Ne le dites pas trop fort

Jouez-vous à des jeux de société ? Si oui, ne le dites pas trop fort. Même les joueurs réguliers répondent: « oui » en chuchotant.

Dans cet article, je souhaite nous autorisez à jouer en fournissant des arguments pour les grands. Pas question ici de nous infantiliser, au contraire, le jeu c’est sérieux ! Il s’agit plutôt de nous élever au niveau du jeu et d’identifier son potentiel.

L’humain sait intuitivement comment jouer. Regardez les enfants. Ils n’ont pas besoin de dessin pour trouver une façon de jouer. C’est simple, ils trouvent ce qui leur fait du bien et il le font. Inspirant, non ?

D’accord, allons y pour un argument plus pesant. La CIA utilise le jeu de société pour former ses agents. Qu’y a-t-il d’autre à ajouter ? Pour les plus sceptiques, la source est ici. Notre habileté à jouer nous permet, entre autres, d’innover et de résoudre des problèmes. Ce sont de grandes habiletés pertinentes dans le monde du travail aujourd’hui, n’est-ce pas ? En mode jeu, on peut s’engager sans risquer de conséquences dans la réalité. Il y a là une occasion d’être détendu. Et cette détente potentielle nous ouvre aux possibilités. Le jeu permet aussi d’améliorer nos interactions, d’augmenter les apprentissages et de stimuler la créativité. Qui voudrait s’en passer ?

Je termine avec une pensée provenant de Brian Sutton-Smith,
psychologue du développement spécialisé dans l’étude multidisciplinaire du jeu:

 

 

 

Maintenant, à vous de jouer !

Laissez un commentaire